Blood Debt: Feudal Familial Law in the Balkans

Blood Debt: Feudal Familial Law in the Balkans

Articles, Blog , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , 100 Comments


Bonjour, c’est Gianna,
du bureau de VICE à Brooklyn. Dans certaines régions des Balkans,
des familles appliquent encore un code vieux
de plusieurs siècles, appelé Kanun. Il reconnaît le droit de vengeance. Si un homme d’une famille
tue un homme d’une autre famille, celle-ci a le droit de se venger. Bienvenue dans “Dette de sang”. On m’a pris la vie
de mon fils unique. J’étais abattu,
moralement et mentalement. En commettant ce meurtre,
j’ai fait le mal. Une tradition vieille de plusieurs siècles
consistant à faire justice soi-même est toujours ancrée
dans certaines régions des Balkans. Là-bas, un système judiciaire
corrompu et inefficace laisse souvent le coupable impuni. Si la loi d’État n’aide pas la victime
et laisse courir le meurtrier, il ne reste pas d’autre choix
que de se faire justice soi-même. De l’Est du Monténégro
au Nord de l’Albanie, j’ai rencontré des familles impliquées
dans des conflits de longue date. Les victimes les plus jeunes
de la vendetta sont des enfants qui, de peur d’être tués,
ne quittent jamais leur maison. Je vais parfois jusqu’au portail, mais je rentre vite à la maison. [DETTE DE SANG] Meurtre, embuscade, droit coutumier, honneur, devoir familial, pression sociale, isolement. La liberté de mouvement est l’une
des choses que l’on perd en premier quand on est impliqué dans une vendetta. Ici, on dit que quand l’État est faible,
les vengeurs ont le pouvoir. Nikola Kaludjerovic s’est vengé
en tuant 2 hommes à Saint-Stephen. Je suis allée le voir. C’est Saint-Stephen.
Vous voyez ? – La petite île, là-bas ?
– Oui, on ne la voit pas en entier. En 1987, le fils de Nikola,
Zeljko, 23 ans, a été assassiné. Le meurtrier a été incarcéré mais
son frère, complice, est resté libre. Vous dites qu’il vous provoquait en permanence ? Il a commis sa première erreur
dans un bar de Rijeka Crnojevića. Le propriétaire, un nommé Jankovic,
en est venu à demander : “Tu sais ce que tu as fait,
qui tu as tué ?” “Ce sont des putes, des enculés !”
Il a commencé à tirer avec son flingue. On m’a dit qu’il m’avait insulté comme ça.
Il avait signé son arrêt de mort. Après ça, il arrêtait pas de venir
klaxonner devant chez moi. Ensuite, dans un café, il s’est blessé
en voulant sortir son arme. Tout ça a été construit entre-temps.
Il n’y avait rien. – C’est ici ?
– Oui, ça s’est passé ici. J’étais sur ces marches. – Vous attendiez ici ?
– Oui, sur la 3e marche en partant d’en haut. C’était horrible. C’était un peu loin
de l’endroit où je devais agir mais je ne pouvais pas
m’asseoir ailleurs. Il faisait froid, c’était horrible. Ce soir, il fait bon, mais
imaginez-vous attendre 6 heures. Imaginez en janvier. Je n’étais pas en noir,
pour ne pas être reconnu. Je portais l’imper de Zeljko. Vous attendiez ici
et ils sont sortis de là-bas ? Oui. Mais je suis sorti quand ils se rendaient
à leur voiture. J’ai sauté. Il montait en voiture
quand je l’ai appelé. “Iceman, Iceman !” La porte était ouverte. Sofranac montait. L’autre l’a poussé et il est tombé.
Il s’est baissé. Je l’ai blessé ici, et l’autre à la hanche. Je voulais tirer encore,
mais le fusil s’est enrayé. J’ai oublié que j’avais un pistolet. Il a couru vers moi,
blessé, en criant : “T’es fini, enculé.” Ensuite, on s’est empoignés.
Je l’ai tué là-bas, près du panneau. – Le panneau 30 ?
– Oui, c’est là que je l’ai tué. On s’est battu avec le fusil,
on n’a pas arrêté. Je reculais. Je reculais, mais j’avais l’avantage. Je le tenais à ce niveau,
et lui à ce niveau. Il tenait le canon,
mais moi, j’avais la crosse. J’avais le fusil.
Je l’ai tué là-bas. Il s’est envolé. C’était du gros calibre pour chasser le sanglier. Vous ressentez quoi en revenant ici ? C’est comme aller à un match de foot.
Je m’en fous, c’étaient des connards. Je n’y pense pas.
On oublie. S’il m’avait tué, ça aurait été
un problème pour ma famille. Ça aurait été grave. Ils ne l’auraient
pas tenu pour responsable. Je l’avais déjà blessé,
il n’aurait pas fait un seul jour de prison. Quel effet a eu
la vendetta sur votre famille ? Ils m’ont abandonné et ont arrêté d’appeler.
Pour que rien ne leur arrive. – Ils n’ont pas été corrects.
– Et votre femme, Andja ? Ne vous en faites pas pour elle.
Elle a du cran. Pendant 8 ans, elle s’est rendue
chaque jeudi matin à Podgorica, pour visiter la tombe de son fils. Chaque hiver,
elle déneigeait la tombe. Elle n’a pas eu une vie facile.
J’ai purgé ma peine sans problème. Pour avoir tué Rajko Grdinic
et Dragan Sofranac, le chauffeur de taxi, blessé accidentellement puis mort
20 jours plus tard d’une infection, Nikola a été condamné à 20 ans
puis a été gracié au bout de 8. On dit que Cetinje
est le berceau des affaires de sang. Rien que dans la famille de Nikola,
il y a eu 4 histoires liées à ce droit coutumier. Quelques semaines plus tôt,
lors de notre premier contact, j’ignorais que c’était l’anniversaire
de la mort de son fils. Nous étions marins tous les deux.
La marine a pris cette photo. C’est sous verre.
Lui et moi. Son meilleur ami avait un compte
à régler avec quelqu’un. C’est lui qui était visé, mais
c’est mon fils qui a reçu la balle. C’était le 24,
mais il est mort le 27. Il était toujours vivant, à Podgorica. Tout Cetinje était là, jusqu’à sa mort.
Personne n’est parti. Le docteur, un grand ami,
m’a laissé lui faire mes adieux. C’était un jeune homme de 23 ans. Il a eu son diplôme à l’université,
il a servi dans l’armée. Cinq meurtriers, la police de Cetinje
et le tribunal local sont impliqués dans
le meurtre de mon fils. Ils sont coupables de la mort de mon fils. Personne n’a poursuivi
les meurtriers de mon fils pendant des années,
pour aucun de leurs crimes. La raison est connue de tous. Voyous, commerçants et trafiquants
fréquentent ce café, ainsi que des policiers et des membres
du personnel judiciaire de Cetinje. Tout ça a eu un effet terrible sur moi, Mais j’avais foi en la justice. Mais maintenant,
après tout ce que j’ai vécu, je déclare ne plus faire
aucune confiance aux tribunaux. Mais si l’on ne fait plus
confiance aux tribunaux, que faire ? – Comment peut-il y avoir de la justice ?
– De la justice ? – Il faut croire aux tribunaux.
– Je la rendrai moi-même. C’est pour Sofranac que j’ai le plus
de pitié, vous savez pourquoi ? Car mon mari avait l’occasion de tuer 2 autres de nos bourreaux, mais il a eu la force de ne pas le faire pour ne pas blesser un innocent.
Il a eu la force de ne pas le faire, je ne l’aurais pas eue. Pour elle, j’ai retiré le drap de cette enflure. Je voulais qu’Andja voie que je l’avais tué. Ensuite, ils l’ont recouvert,
sans dire un mot. Vous voyez comme il était beau ?
Vous vous rendez compte qu’on l’a fait piquer ? Le véto à dit :
“Nikola, vous êtes prêt à en finir ?” “Il faut bien !”, j’ai dit.
C’est comme tuer son propre enfant. Il a vécu 14 ans avec nous. La maison n’était jamais vide
quand il était là. Il était toujours là pour
nous accueillir à notre retour. Il n’est pas trop tard pour moi
pour recommencer et tuer l’autre. Savez-vous que tout le Monténégro était avec moi dans mon malheur ? Mais si je recommençais,
tout le monde dirait : “Trop, c’est trop.” Ma vie a été longue et pénible.
Ça fait maintenant 27 ans. Pendant encore combien de temps
vais-je me méfier à chaque instant et faire attention à ne faire
du mal à personne ? Quand Dieu m’a laissé tomber,
même si je ne crois pas en lui… – Vous ne croyez pas en Dieu ?
– Dieu ? Qu’il aille se faire foutre. Si je pouvais, je l’attraperais
et le ferais tomber du ciel. Où était-il, cette nuit-là ?
Vous pouvez m’expliquer ? Dieu est comme Milo, vous m’entendez ? Dieu donne à ceux dans l’opulence. Et les infortunés, il les tue.
Alors, qu’en dites-vous ? Me parlez pas de Dieu. Pour rencontrer des enfants
isolés à cause d’une vendetta, je suis partie pour l’Albanie
en passant par Malesija, Monténégro, où la population
est majoritairement albanaise. Ici, un invité est mieux reçu qu’un fils. On aperçoit le lac Skadar et le début de l’Albanie,
où on se rend. Les Malisori d’Albanie
et les Kuchi du Monténégro vivent en appliquant
pratiquement le même code. Ils entretiennent des coutumes
démodées mais belles, oubliées par leurs proches
qui vivent en ville, mais qui impliquent aussi
l’usage obligatoire de la vendetta. Dès que je précise que je suis en partie d’origine Kuchi, on me fait confiance,
ce à quoi je ne m’attendais pas. Nous sommes actuellement
en route vers le Nord de l’Albanie. On a dépassé un territoire Tuzi,
et on entre maintenant dans le village de Vuksanlekici. Une femme d’ici vient de me dire qu’un meurtre lié à une vendetta
a été commis ici il y a 40 ans. C’est mon cousin,
il sait tout des vendettas. – Où est sa maison ?
– Vous la voyez, là-bas ? Il n’y a que du karst, ici. En 1971, mon frère revenait
un livre à la main de New York, où il faisait ses études. Quelqu’un lui a tiré 7 fois dessus,
personne ne sait pourquoi. J’avais deux autres frères là-bas. J’ai compris qu’ils attendaient
quelque chose de nous. Mon frère aîné, un an
jour pour jour après le meurtre, a vu le meurtrier devant le tribunal, il l’a attrapé par les cheveux, lui a dit : “Tu salueras
pour moi mon frère innocent”, et lui a tiré 7 balles dans la tête.
Ça a été ses derniers mots au meurtrier. – C’est lui qui a tué mon frère.
– Et votre frère l’a tué ? Oui.
Il a réussi à s’enfuir. Il a braqué un policier.
Le policier a dit : “S’il vous plaît, j’ai 2 fils !” Il est monté dans un taxi, a braqué le chauffeur
et lui a dit de griller les feux. L’autre l’a assuré qu’il le tirerait de là. Mais le benjamin s’est fait arrêter. Ils ont dit qu’ils le garderaient
jusqu’à ce que l’aîné se montre. Le benjamin avait 17 ans.
L’aîné a eu pitié et s’est rendu. Il a été condamné à perpétuité
avec une période de sûreté de 15 ans. Encore aujourd’hui, il ne regrette rien. Non ? Et il le referait, pour son frère. Mais sans faire de mal à qui que ce soit, à part au… – Coupable ?
– Oui. Il est à New York.
À sa sortie de prison, et grâce à son bon comportement,
l’Église lui a donné un travail. Il est à la retraite, mais toujours
prêt à réconcilier les gens. – Au sein de comités ?
– Oui. On lui demande souvent
d’en faire partie aux États-Unis ? Tout le temps. Partout, Chicago,
New York, Detroit, il fait toujours partie des premiers.
Il est très respecté. C’est sa chanson. L’accompagnement se fait au gusle. Qu’est-ce que ça veut dire ? “Meurtre pour raison inconnue”. C’est mon défunt frère. – Celui qui a été tué est sur ces trois photos ?
– Oui. “Mémoires des malheurs d’une famille”. – On ne s’en vante pas.
– Je comprends. Ljuba lui-même a pris part à de
nombreuses réconciliations et non loin, à Podhum,
vit Ljiko Chunmaljaj, président du comité de réconciliation,
appelé “les hommes de sang”. – Comment allez-vous ?
– Bien. Et vous ?
Comme un vieil homme. Grâce à eux, le territoire Malesia
a connu la fin de 6 siècles du vieux droit coutumier
“œil pour œil, dent pour dent, sang pour sang”. Je vous sers. Vous voulez de l’eau,
je vous en donne. “Que désirez-vous ?” Il dit : “De l’eau.”
Je lui sers de l’eau. Comme ça, pour qu’on puisse voir.
Tenez, buvez. Ils veulent se venger du déshonneur
de ne pas avoir pu venger l’un des leurs. – Et cela leur serait bénéfique ?
– Oui. Sous Enver Hodja, il n’y avait pas
de vendetta en Albanie. Personne ne voulait risquer
la prison et les travaux forcés. Et à la chute du régime ?
Les vendettas sont revenues. De vieilles plaies
se sont même rouvertes. Nous en parlerons
autant que vous voulez. Il était temps de faire quelque chose, de prendre la décision
que seuls les coupables soient tenus pour responsables.
Pas la famille, les frères, ou qui que ce soit d’autre. Il y a eu un rassemblement en 1970,
et les gens ont accepté. Pourquoi est-ce appelé “Beslilija” ? C’est pas un hasard. C’est voulu. L’accord sur les vendettas tient son nom
de quelque chose dont les Albanais sont fiers. C’est “Besa”,
la promesse, l’engagement. – Et la fierté.
– Un Albanais ne faillit jamais à sa parole. Comment arrivez-vous à un accord
sur ce qu’il se passe pendant la réconciliation ? Comment on en arrive là ?
A quoi ça ressemble ? J’ai eu un cas où il était
impossible de réconcilier les parties donc je suis allé là-bas,
seul, et j’ai dit : “Demain matin, j’amène l’enfant,
attaché, devant votre maison.” Vous pourrez le détacher ou le tuer.
L’homme a éclaté en sanglots. Il a dit : “On se sert la main,
on est réconciliés.” Parfois, ils amènent un bébé
dans un berceau et le laissent là, devant la maison.
Soit on le tue, soit on le libère. J’ai entendu dire qu’on retournait
le bébé, face contre l’oreiller ? On retourne l’enfant,
et il peut survivre 2 minutes. Si on ne le retourne pas
entre-temps, l’enfant meurt. Ljiko a réconcilié de nombreuses familles.
Pourtant, il est lui-même visé. À cause d’une dette impayée,
en 2003, son frère aîné Bayram a tué son associé albanais
de longue date, Muftar Sedjekaj. Bayram a été condamné
à 12 ans de prison. Toute la famille Cunmuljaj
est impliquée dans cette vendetta. L’autre famille a obéi à la loi
en vigueur avant 1970. – La version la plus dure.
– “Deux balles à Tuzi.” – Cette photo a été prise aux États-Unis.
– Je leur ai rendu visite à Bajz. À Shkoder, j’ai vu deux fois
le chef mufti, avec des médiateurs. Nous avons essayé, ils nous ont reçus
avec respect, mais rien n’a changé. Vous dites “la plus dure”,
que voulez-vous dire ? Ils ont dit : “Les Cunmuljaji
qui vivent en Albanie sont libres, mais ceux à Podhum
en Bosnie doivent payer.” Les voilà avec leurs femmes,
dans l’un de leurs entrepôts. Toute notre famille a été retenue
dans cette maison pendant 6 mois. Et mon frère l’a introduit auprès
du Premier ministre de l’époque, Fatos Nano. Ils peuvent venir n’importe quand ? N’importe quand, n’importe qui,
c’est ça une vengeance, pour eux. Je leur ai dit que ce n’était pas juste,
mais ils n’ont jamais cédé. Vous êtes inquiets pour votre famille ? – On est inquiets ici, ils sont inquiets là-bas.
– Pas tant que ça. Par exemple, si je sors maintenant,
et qu’ils ne savent pas qui je suis, ils peuvent penser que je suis
de la famille et me tirer dessus ? – Ils ne tireraient pas sur une femme.
– Pourquoi ? – Les femmes ne sont pas visées.
– Et mon caméraman ? – Non.
– Et s’ils ne savent pas ? Alors, vous perdriez David. Je perdrais juste mon caméraman. L’Albanie est restée
sous l’influence du droit médiéval de l’époque pré-ottomane,
et, principalement dans les villages, les gens respectent le Kanun
de Lekë Dukagjini. Ce code a régi les vies de ces clans. Mon contact avec les enfants isolés
est une enseignante, Liljana, qui a travaillé bénévolement pour
leurs familles pendant des années. Elle est très respectée par ici. C’est pourquoi elle a un accès
privilégié à certains endroits. On devait se rencontrer à Shkoder. Elle ne répond pas. Quand on est arrivés, Liljana
a arrêté de répondre au téléphone, donc j’ai changé de plan et suis allée
au Centre d’aide psychologique. Le Kanun date d’un temps
où les lois n’existaient pas. Les gens ont donc créé
quelques règles entre eux, auxquelles se conformaient
les clans et les villages. Je pense que c’est un cas
d’héritage psychologique, la psychologie de la vendetta,
qui date du temps de Lekë Dukagjini et Skanderbeg,
notre héros national. Depuis cette époque, ces règles
survivent dans certaines régions reculées et malheureusement
moins développées de l’Albanie. On a élaboré un projet de support
psychologique pour les familles impliquées dans des vendettas à Shkoder. L’Église catholique joue bien sûr
un rôle important dans le Nord, parce que les prêtres
sont respectés, et que leur influence dans la communauté et la gestion
des conflits est très importante. L’Église catholique agit comme un médiateur entre deux parties, les aide à trouver un accord. Un prêtre est considéré comme l’envoyé de Dieu,
qui les invite à parler. Ce sont des photos d’enfants isolés
du fait d’une vendetta. Une mère et son fils en isolement. En fait, juste le fils, car les femmes ne sont pas contraintes à l’isolement dans le cadre d’une vendetta. En principe, les femmes ne sont pas visées. J’ai donné des appareils photos à certaines familles isolées,
et les enfants ont pris des photos d’autres enfants,
de la même famille ou non. Si un homme commet un meurtre, toute sa famille est contrainte
à l’isolement, sauf si la famille lésée leur pardonne. C’est le même enfant.
On peut voir sa tristesse due à l’isolement, mais on voit aussi
la situation économique de la famille. C’est très exigu. C’est aussi un isolement économique, parce que les hommes
de la famille ne travaillent pas. La responsabilité économique du foyer
revient donc aux femmes et elles ne peuvent pas travailler
là où il y a beaucoup d’hommes. C’est une salle de bain
photographiée par un enfant. Elle est dans un sale état. Pas de plomberie et l’approvisionnement se fait
dans des bidons en plastique. Dans cette situation, il est difficile
de percevoir et d’expérimenter le monde comme les autres enfants,
ils ne peuvent pas sortir jouer, apprendre la vie en société,
aller à l’école… Ça contribue à une grande
pression psychologique, de l’insécurité, et la peur qu’un jour,
quelqu’un vienne faire du grabuge ou tuer un membre de la famille. On note une certaine émotion,
ils se focalisent sur les portes, ce sont les choses
les plus importantes pour eux, parce qu’à tout moment,
quelqu’un peut débarquer et les mettre en danger. Les enfants prennent des photos
de ce à quoi ils sont sensibles. On voit souvent des portes. Outre les problèmes économiques
et sociaux causés par l’isolation, ce phénomène est un terrain fertile
au crime organisé car, qu’on le veuille ou non,
ces enfants deviendront des criminels. La métaphore n’est pas très heureuse,
mais dans notre culture, on dit que les chiots deviennent agressifs
si on les enferme dans le noir. Nous ne remplaçons pas
le système judiciaire albanais. La structure de l’Église
ne peut pas remplacer l’État, elle est indépendante, mais elle
le complète et corrige ses défauts. Il y a de nombreux problèmes,
comme la corruption, la traite des êtres humains,
mais le plus gros reste celui de la vendetta. Bien qu’il y ait, en Albanie, une rivalité
entre catholiques et musulmans, les représentants des deux cultes
travaillent activement à la réconciliation. Au cours des 40 années
de dictature sous Enver Hodja, l’Albanie était isolée,
de l’Ouest comme de l’Est, et c’est devenu une sorte
de Corée du Nord en Europe. À la chute du communisme
et jusque dans les années 2000, la société a connu une autre crise,
et les vendettas se sont multipliées. Liljana a appelé. Elle s’est présentée
au lieu de rendez-vous. Elle a voulu parler des enfants,
mais je n’avais pas encore sa confiance. Ils ont des problèmes
que je ne peux pas évoquer en public car ce sont des affaires sensibles.
Pour cette famille et pour les autres. C’est bien de présenter un problème
tel qu’il est, c’est possible, mais un conflit va s’ensuivre. C’est plus qu’une vendetta pour cette famille. Le père est mort mais les problèmes
subsistent pour les enfants. Ce n’est pas juste un manque de liberté,
c’est un manque de tout. Du liquide vaisselle… Manque d’éducation,
d’école, de nourriture, de soins, manque de tout. Liljana a accepté de m’emmener
dans un village où 11 familles étaient impliquées
dans différentes affaires de vendettas. D’autres villages que Bardaj
comptent des familles impliquées dans des vendettas. Grut, la région de Vraka,
les zones montagneuses, la ville de Shkoder,
Dukadjin, Tropojë, Puk. La famille qu’on est allés voir est contrainte à l’isolement depuis maintenant 15 ans. Selon les comptes-rendus de l’affaire, le père a tué un homme
et en a blessé un autre au couteau. Récemment, il s’est suicidé
juste après avoir tué sa fille de 14 ans. Le plus jeune, Marseli, a tout vu. Pour la première fois dans ce voyage,
je me suis sentie nerveuse en approchant de la maison
et des enfants. Marsela. Où es-tu, ma chérie ? Katarina, filme ça. La maison est directement
reliée aux étables. Je ne travaille pas
avec les enfants isolés seulement à cause d’une vendetta,
je fais du bénévolat parce que j’en ressens le besoin
au plus profond de moi. Évidemment, l’individu ne suffit
malheureusement pas. La société entière doit s’occuper
de ce phénomène absurde et anachronique. Je le dis en tant
qu’enseignante qualifiée. Je travaille avec eux depuis des années,
j’ai essayé de les éduquer sur le plan scolaire et psychosocial. D’être enseignante, psychologue, assistante sociale
et, souvent, mère, parce que de nombreux
enfants sont orphelins. Sans hésitation, j’affirme que ces enfants, comme d’autres dans
une situation semblable, grandissent sans enfance. Je ne suis pas prisonnière,
mais je ne sors pas. Mes frères ne sortent pas,
donc je reste avec eux. Vous savez pourquoi vous êtes ici,
pourquoi vous ne sortez pas ? Je ne sors pas
parce que mon père a tué un homme. Je vais parfois jusqu’au portail,
mais pas plus loin. Comment voyez-vous
le monde en dehors du jardin ? Je ne sais pas. Je sais qu’il y a
beaucoup d’enfants libres, qui ne sont pas isolés comme nous,
qui jouent dehors. Il y a beaucoup de gens
et de belles choses. Vous êtes Kaludjerovic Nikola,
père Blaza, mère Ljubica, née Martinovic,
né le 28 décembre 1938 à Ocinci, Cetinje, diplômé de l’école
de cordonnerie de Cetinje, retraité, marié, sans enfants.
C’est exact ? Les Monténégrins ont pris beaucoup
de choses des Albanais, mais c’est dépassé maintenant.
À l’époque, c’était nouveau dans le quartier. Il y a des Tuzi, des Ulcinj. Ils pardonnent
ou ils cherchent à se venger. On ne peut pas tuer pour n’importe qui.
Ça doit être quelqu’un de bon, qui a conquis notre cœur
et celui de la ville. Eux, on peut les venger.
Ils ont une dette pour mon fils, elle ne sera jamais réglée. Même s’ils étaient 50,
je les tuerais tous. Un regard plein de larmes,
la douleur comme une arme, on n’excuse jamais une vie,
dans ces lieux âprement régis. Kanun est son nom,
il n’accepte point le pardon. 500 ans que dans ces montagnes il vit,
jamais on ne l’oublie, jamais il ne vieillit. L’humanité entière subit
le Kanun de Lekë Dukadjini. Une main qui a frappé hier
enferme une tribu entière. J’entends souvent :
“La vengeance a pris un enfant.” Comment un cœur innocent
peut survivre à l’isolement ? La main sur le cœur,
les montagnards supplient et pleurent, ce droit doit changer,
et cette société se réconcilier. On fait appel à moi
pour remplacer le Kanun par la loi. L’Albanie est un État depuis 100 ans,
arrêtons là cette main qui prend. [DES RECHERCHES ESTIMENT
À ENVIRON 20 000 LE NOMBRE DE PERSONNES
SOUS LE COUP D’UNE VENGEANCE EN ALBANIE.
RIEN QUE DANS LE NORD DU PAYS,
80 FAMILLES VIVENT À L’ISOLEMENT.] Si tu devais faire un film,
il parlerait de quoi ? Un film ? Je n’en ai jamais vu. Mais il y en avait un… Un film dans lequel
un homme tuerait des gens. [TRADUCTION : STEPHEN SANCHEZ]

100 thoughts on “Blood Debt: Feudal Familial Law in the Balkans

  • The Leviathan Post author

    ''God?Fuck his fathers Beard.'' Justice delayed is justice denied he did what he had to do.To all the people who are criticizing this Look at your own Judicial system its way more fuck up than blood debts.

  • Shade Post author

    Hahaha dont talk to me about god and shit. He's a smart man.

  • Thomas Edison Post author

    Damn you Lek dugagjini

  • SamuraiX Himura Post author

    Thank for the insightful reporting. However, I think a better job can be done of the subtitles. Way too many mistakes.

  • Obscured Enigma Post author

    thanks my left ear really eenjoyed this

  • Filip Matković Post author

    Ludi crnogorci

  • tlongworth19 Post author

    Blood debt should be a law in all countries. Murder is something no one should get away with lightly.

  • Fred lopičić Post author

    Blood vengeance or revenge is called "Besa" in Albanian, its basically the same thing as Italian "Vendetta"

  • Mo 1985 Dư Post author

    Even in Algeria we have the Same thing

  • pedrao420 Post author

    its funny i speak russian and i dont need subtitles cuz i can understand almost everything they are saying

  • abdul samad khan Post author

    this also happens in afghanistan and central asia

  • MILENKA SIFORIJA Post author

    This occurs in Monte Negro (Crna Gora ) not Serbia!

  • Wendy Busby Post author

    My Grandfather was from Croatia, but I've never heard of this. His family was very violent. I swear I never went to a wedding, picnic or funeral that didn't end in bloody fisticuffs. And they liked to beat their wives and children. And they weren't even drunk. Go figure.

  • Comment Cop Post author

    kakvi pecinci jebote hahaha

  • The Legit Zamer Post author

    I don't know about another countries but in Greece it's called Vendetta , it is kinda like the documentary but it can be from two different families to one family split I half. It usually happens because of land splitting or killing.

  • sabriina bush Post author

    This is used to be every where in the world an eye 👁 for an eye 👁 but it changed through time this days family take money 💰 gold or in the Muslim world like Middle East beheaded it’s sad though for kids
    Kids must not suffer

  • armin ahmemulic Post author

    If someone kills somone from my family, obviously I'm gonna kill someone from their family that's just how it is in Montenegro and Albania aswell….

  • the Tortoise Post author

    Jebo vam alahovi balkan mater to ne postoji Hrvatska nije dio toga i nikad nece biti

  • Antony Gurashi Post author

    The original tradition is the children are untouched in albania and its called kanuni i lek dukagjinit google it its very interesting

  • mosipd Post author

    I dunno, that's kinda bad ass when you think about it, avenging the death of your son or daughter, or other family member.

  • emanresukcuf Post author

    Haha jau qifsha propaganden e serbis
    Krenar qe jemi shqiptar
    Fuck off serbian bastards with your dirty propaganda

  • M A R T I N A Post author

    Balkan is the safest place in the world right now.You can walk anywhere without fear ,day or night. Sure we have a lot of close minded people but its not in all parts , Croatia has citys where people r crazy, Serbia has, Bosnia has… like every country out there has. We r not some crazy forest people 😂

  • Ardit Salihu Post author

    its Kanun not Canon u uncultured swine

  • King Of Worms Post author

    The Blood Feud is a trap of the devil, he plays the victims based on the ego. There is nothing to be proud of this evil mind programming. If everyone truly loved themselves and their family they wouldn't hurt others. True unconditional love can come only with Christ.

    Matthew 5:44
    But I tell you, love your enemies and pray for those who persecute you, that you may be sons of your Father in heaven. He causes His sun to rise on the evil and the good, and sends rain on the righteous and the unrighteous…

    The Devil twists the Christ's word. According to the Albanian Canon blood should be paid with blood. Has it solved anything? Has it stopped the blood feuds? No, it has created even more. Canon has created a never ending cycle of blood feuds.

    Satan uses low vibrations such as fear, jealousy and hate to control those who are lost in darkness and have not been born again through the Holy Spirit which Christ preached about during his first coming. By projecting through people's ego, Satan is able to put the victims of blood feud under shame and psychological pressure from those who are prey of the evil templates of the Canon.

    If one truly loves their family, their soul would not want to harm others. Truth is that Satan is a master of the power of the air, he has the ability to interfere on people thoughts.

    Ephesians 2:1-3
    And you were dead in the trespasses and sins in which you once walked, following the course of this world, following the prince of the power of the air, the spirit that is now at work in the sons of disobedience—among whom we all once lived in the passions of our flesh, carrying out the desires of the body and the mind, and were by nature children of wrath, like the rest of mankind.

    And according to the Bible Satan is the prince of this world. He has the power to kill the body because he can project into those people who are lost in ego.

    Matthew 6:22
    The light of the body is the eye: if. therefore thine eye be single, thy. whole body shall be full of light.

    God is very clear in his instructions for us. If our third eye is unclean, all the light we have becomes darkness. It becomes nothing, but ego! It is not our free will leading us, but ego. In other words, the DEVIL.

    Canon wants to stop killing by killing. Think about it!

  • Scorch428 Post author

    Cant say I blame them…if someone killed my brother on purpose, even tho we arent that close, I would certainly get my revenge if the justice system failed.

  • Billy McCarthy Post author

    As an irishman I actually agree with this ideology.

  • Mentor Pozhegu Post author

    In Scotland they call it tooth for tooth, In the Netherlands eye for an eye. Revenge is food for the ego. Destroy your ego or it will destroy you.

  • reductio absurdum Post author

    imo, no problem is insurmountable. perhaps the rich cultural diversity of the Balkans needs to be embraced for all its value. it seems that what the Balkans needs to be able to do that, first and foremost, is support. being on the cusp of the west and the east can't be easy.

  • Matt L. Post author

    dafuq is that thumbnail

  • ThunderSlav Post author

    Well…Croatia is not like this….in our country, you can walk everywhere at any time of a day, and you wont be harmed….
    Ofc, on some very rare instances, crimes like rape, theft and murder can occur, but that is just like in any other country…

  • C P Post author

    this bitch a fuking HOEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

  • Fred Krueger Post author

    Tradition only in Albania and Monte Negro… Never amongs Balkan nations.
    Middle age bullshit.

  • romo mafia Post author

    this is more of an Albanian thing the "kanun" is muslim tradition that goes back to midevil times

  • Klaidi Varfi Post author

    The blood feud in Albania sucks. Not only is it murderous but the perpetrators are completely breaking the initial Dukagjini Code. In that code Women and Children cannot be killed or by law the entire village manpower will pillage your house and execute you.

  • Andromeda544 Post author

    I had no idea that Albanians in Northern Albania speak perfect Serbian!

  • Straight Dave Post author

    What they don´t tell you is that this is muslims only. Eastern Monte Negro..Sandžak turks and albanian muslim retards

  • Eri Des Post author

    This dosent belong to Serbia or other slavic countries but belong only to Albanians. It is called Kanuni i Lek Dukagjinit (the Kanun of Lek Dukagjini). Lek Dukagjini was an Albanian aristocrat and very famous from the Dukagjini family.

  • Rohit Kashyap Post author

    Woah! That dude is ruthless 10:29

  • Amex 88 Post author

    This happens in Albania and Kosovo. Always has done. But you guys being non Albanians wouldnt know this. This law came a longgg time ago. Its even in a book. People still live by this.

  • neurologic Post author

    The canon 😹😹😹😹😹😹😹😹 you mean the KANUN

  • Matt Emre Post author

    For some reason they have a real hard on for the Balkans.

  • Dylan Freyholtz Post author

    Doesn't matter where your from. Somebody murders an innocent family member, you have a right to take their life in return. Wether your willing to risk time for doing it or not is the question.

  • MunkyShaffer Post author

    11:08 I didn't know Malaysia was in Montenegro

  • Laura L Post author

    at around 19 minutes the camera man shit his pants

  • Laura L Post author

    still better then western "social services, mental health services, and mass petty usury"

    amen

  • LoGic_XxMOBxX Post author

    Damm no LaTiNos in this video

  • SuckMy SpinningBalls Post author

    I like this old guy.

  • enea shini Post author

    Hahahaahha Vice Serbia…..is like Vice Israel talking about Palestine

  • EVER THE VILLAIN Post author

    For christ sake VICE are the only ones who do not voice over for north american release. It's not progressive, it's bad business and the numbers reflect it.

  • True Orient Post author

    The Jatts in India and Pakistan have a similar tradition, it hasn’t ended well for them.

  • xX_Valorheart_Xx Post author

    Every seld-respecting man should adopt this custom .Fuck courts with their joke punishments and stupid human rights .If someone disrespects you or your family you ought as a man to chop him to pieces

  • Drazen Stefanovic Post author

    We are all so some othernpeople then fuckin fake west idiots…zub za zub,oko za oko….a ne debilnenspike ko tebe kamenom ti njega kruhom…Viva la Balkan

  • Drazen Stefanovic Post author

    We are brave people and we are protecting our families…

  • Fred C. Wilson III Post author

    I read about Montenegro being crazy but damn after seeing this I'm convinced. I'm a retired veteran teacher of 32 years. I thought my job was demanding working in inner city schools, I feel for that teacher in this documentary; that lady must do it all! She along with all the other good people trying to get them fools from killing each other I applaud their efforts.

  • William Bertram Post author

    I've watched a lot of these vice videos.. this one is hard to follow without an understanding of Albanian culture…

  • Ne xa Post author

    Dont mess whit balkan ppl

  • Elta Vazura Post author

    Called KANUN not Canon. Get it right vice. And t dates back to illyrian days. It is law before.

  • Elta Vazura Post author

    Women and children are off limits. When the last male is avenged the feud ends. Typically only on one side of the family.

  • Ugljesa Arnautovic Post author

    Boga i govna….

  • team NSR Post author

    Albance treba sve poubijati!

  • CupHalfFild Post author

    They should do Canon here too

  • Albania Mafia 1994 Post author

    This is ALBANIAN tradicion KANUN

  • Truly Living Post author

    An eye for an eye makes the whole world blind and the blind cannot lead the blind lest they all fall into a hole

  • Let there be Light Post author

    Given the financially and morally fluctuating history of Vice, it begs the questions of its uses. No wonder why they had to start WW1 from Serbia because it could be profitable. What the media has become today it is a manufactured farce that will not serve the crooked intentions of those diabolical manufacturers.

  • Matte Matte Post author

    Is interesting the fact that blood feuds are still relevant today in all parts where albanian lived or still living.

  • Rice Villatoro Post author

    Well, at least they don't kill the women. The reporter here is beautiful too by the way!!!

  • Aro 357 Post author

    Stoka Crnogorska.. Preci vam se u grobu prevrcu.

  • Kokomiu Post author

    Here in albania this used to happen a lot. I think it still happens. This happens all over the balkans were fucking crazy

  • ツAndrew Post author

    Holy shit that first guy is such a badass

  • MikeFastSpeed Post author

    How are you finding america?

  • Magnibus Post author

    Death Wish !

  • Platon Rama Post author

    We have a similar ancient law system in Albania known as Kanun.

  • xX_Valorheart_Xx Post author

    The last real men of Europe

  • Rexx Sade Post author

    Lack of education and old traditions.

  • Trey Tucker Post author

    Dont likee commercial

  • Ed's Fortune Post author

    Stupid move when Middle East music is played when entering Shkodra where they are 90% Catholics

  • Mystery * Post author

    God these mothafukkas are cold…

  • Max Epic Post author

    These people are fucking barbarians. Katarina Petrovic is cute though, as she calmly sits there and listens to these savages talk about the vicious murders they've committed and their dark pagan child sacrifices. I could easily eat her liver with a side of fava beans and a fine chianti.

  • Ivan Sabev Post author

    Well I mean it's serbia so

  • zac20zg Post author

    ubijte u americi.probajte.
    Dobit ce te dozivotnu bez mogucnosti pomilovanja.
    Jesti ce te najgoru hranu na svijetu
    Ja sam bio 20 dana u americkom zatvoru
    I nikada nikom ni najvecem neprijatelju ne bi dao da to jede.
    Amerika je super zbog pravde.
    Nakon tih malih 20 dana nikada u zivotu bi nebi palo na pamet napraviti nikakav prijestup
    Ne zlocin.
    Jer u americi idete u zatvor ako vozite pijani
    Drugi put kad vozite pijani mozete dobiti 6 mjeseci zatvora.
    I izgubiti vozacku na 10 godina.
    Drzava treba voditi racuna na ljude
    Jebes ono 10-15 godina za ubojstvo
    Gledam ove nase sudove koji kao rade svoj posao u vezi ratnih zlocina na podrucju bivse jugoslavije.
    Neki tip je dobio 15 godina za ubojstvo 5 civila.
    Tri godine za covijeka???
    Eeej
    Pa nije covjek pas
    Kakvi su to sudovi ??
    Kakvi su to zakoni ??
    Zamislite da vam netko ubije djete???
    I kakve su to price o crnogorcima i albancima kao nekim primitivnim plemenima koji zive nekim primitivnim zakonima??
    Da drzava pravedno zatvara ubojice i dozivotno im sudi nikada nitko ne bi trebao imati razlog za nikakve osvete.
    40 godina je maximum tu na blakanu ???
    Znaci ako ja ubijem 10000000 ljudi
    Dobit cu 40 godina.
    Jebes nase zakone
    To je naveci problem danas.

  • Val Nika Post author

    Notice how the guy is wearing all black in the beginning of the video, the love he had for his son, when people wear in black in the balkans for a while, for the ppl that don’t know, it means they have gone threw a lost but they only wear all black for a year and this father probably was wearing all black for his life if notice him in the earlier video with the suit he was wearing a black suit during the court case.

  • Irshad Ansari Post author

    Where is the thumbnail

  • Necko Agic Post author

    To brate, reci im, nema boga…

  • Necko Agic Post author

    It's the fucking kids that end up suffering the most, every fucking time… God's busy lining up virgins for dead mujahideen, ain't nobody got time for kids.

  • Thedeepesttruth Post author

    Omg, lol I am so sorry about this long rant but as I am an American and while I didn’t know the specific term for this practice I do know it was once common in many cultures. And blood debt is still in existence to this day in many others. Blood debt originates from the Sumerian law of an eye for an eye. Personally I believe that in certain cases of like rape and torture and abuse before murder, like if some one raped and killed my loved ones, would constitute as an instance where blood debt is justified! I would want justice and vengeance and that is my right as it is everyone’s.

    But I also believe in law and order so it’s a fine line, and I have thankfully never been put in the situation that may require this practice. Blessed be to those that have. Also blood debt should only be incurred if an innocent was killed or hurt that way. If your loved one was proven to be an evil ass then you get no blood debt. And if it was an accident or mistake you don’t get blood debt! Why not work into the legal system? With people to investigate the person who killed and the victim to come to a ruling of cold blooded murder or accident or justified homicide. That is also a time where blood debt should be void is if the person was killed in self defense which goes back to the evil asshole family member thing.

    For me, I would only have an issue with this practice when done thoughtlessly and with no regard to the context and circumstances of the event that initiated the blood debt. But just like I believe proved violent and cold blooded murderers should get capital punishment, I also think it should be publicized so as to deter others! And only those committing the most heinous and violent crimes should be jailed if not killed in punishment. We here in the USA waste so much time and money and space on jailing none violent criminals. It solves nothing and stresses the economy. Same with this false and failed war on drugs!

    Time for the world to wake up to practical and pragmatic and economic laws and practices. Time to change all our infrastructure to maintain harmony and continuity, balance and fairness, justice and a law we are all held accountable to. We need to recycle and conserve all resources for its all finite. Put back what we take from nature and the earth. Crimes and laws fall into the same traps of corruption and lack of foresight. We humans never think of the long term effects nor do we ever try to build in such a way as to account for and alleviate any and all issues that may arise! And we mess up even more by making things that are unable to change and evolve as time and people and society grows and moves on and changes and evolves!

    We really need to wake up and unify as one race on this planet! We have the money and knowledge and resources to make a United Race of Human Cultures that never forgets were we came from but is looking to better life and interaction for all and through out time. We have the tech. and time and power to make it so that everyone everywhere has a basic standard of clean water, food, basic shelter, clothes, and education and health care all for free! Then if you want more luxurious kinds of anything that is when you work and pay for it! But we all should have a base standard of the things needed to at least survive nature and weather and basic life for no cost cause we all need those things! We do not charge for breathing air so why charge for water or food? We are so ridiculous as a species. Blessed be my crazy human family.

  • xX_Valorheart_Xx Post author

    Balkans <3

  • lita lucas Post author

    Poor kids ,it put me to tears 😭 this was sad….let kids be kids they have no involvement in this ,so why should they be accountable for someone else’s mistakes, so not fair !

  • Frenci Haśanaj Post author

    Kanun* is part of the albanian northern tradition

  • Frenci Haśanaj Post author

    btw is not a rivality between the muslims or the catholics , we are the most religious peaceful nation in the world , we are all brothers no matter what religion , we have the same blood and same homeland catholic muslim or orthodox .

  • Samar RamiresZ Post author

    If a person kills another person from another family, then this a process that will or can never be stopped.

  • T H I C C Post author

    Stop acting smart and saying Vendetta is the same as Albanian/Montenegrin blood feud, they are far from similar. The rules are SO much different although revenge is the core of it.

  • kungfuasgaeilge Post author

    'Fuck his father's beard!'
    What a fantastic curse! I must start using it.

  • kungfuasgaeilge Post author

    Strangest doorbell ever at 12:29

  • daniel w Post author

    That's so sad that this day and age this kind of madness is still alive especially in Europe , such a narrow minded individuals lack of words to say .

  • sidney hardman Post author

    wow

  • naekiko moon Post author

    The closing remarks by the isolated boy is the actual results of blood feud of any kind.

  • Andjela Stosic Post author

    Guys blood revenge only happends in Albania and Montenegro!

  • Coney D. Post author

    in Crete where i come from we call it vendetta.it still happens in remote villages.

  • sexypoetry Post author

    john cleese

  • HUMAN BEING Post author

    This is the Albanian Kanuni Lek Dukagjinit Viceland DONT KNOW SHIIIITTTTTT

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *